Antioxydant naturel

Les oranges source de vitamine C liposomale

Un antioxydant naturel destiné à protéger le corps : la vitamine C liposomée, ce complément alimentaire issu de technologies nouvelles, est reconnue comme un antioxydant naturel, qui permet de protéger le corps des effets du vieillissement, accéléré notamment par le stress oxydatif.

Les effets du vieillissement sur le corps

Le processus de vieillissement est complexe et répond à plusieurs facteurs. La recherche a permis de mettre en évidence le rôle des facteurs génétiques, des dégradations du fonctionnement cellulaire et des systèmes de protection contre l'oxydation, ainsi que le rôle des modifications du métabolisme des protéines. On peut définir le vieillissement comme l’ensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de l’organisme à partir de l’âge mûr. Le vieillissement résulte des effets de facteurs génétiques et de facteurs environnementaux auxquels est soumis l’organisme. C’est un processus lent et progressif qu’il faut distinguer des manifestations des maladies. Les effets du vieillissement et des effets additifs de maladies passées (les séquelles), actuelles, chroniques ou aiguës, influencent l’état de santé de la personne âgée.

Le vieillissement est corrélé à une baisse des capacités fonctionnelles de l'organisme. Cette altération est manifeste notamment dans les situations faisant appel aux réserves fonctionnelles (stress, effort, maladies). L'organisme peine de plus en plus à s'adapter aux situations d’agression. Par ailleurs, les systèmes de régulation des paramètres physiologiques sont moins efficaces chez la personne âgée, même si cette altération n’est pas égale pour tous les organes. Les effets du vieillissement varient également d’une personne à une autre, en fonction de multiples facteurs.

Le vieillissement entraîne une réduction et une déstructuration du sommeil. Les rythmes circadiens sont désorganisés chez les individus âgés, ainsi que la sensibilité des récepteurs de la soif. La vulnérabilité cérébrale des personnes âgées à l’égard des agressions en est augmentée. Le vieillissement a des effets sur le système cardiovasculaire, mais aussi sur l’appareil respiratoire, l’appareil digestif, l’appareil locomoteur, l’appareil urinaire, les organes sexuels, la peau et enfin sur le système immunitaire.

Le stress oxydatif et les maladies cardio-vasculaires

Le « stress oxydatif », qui s'observe au niveau cellulaire, est à dissocier du stress psychologique, qui s’observe au niveau de l'organisme : le « stress oxydatif » ou « stress oxydant » correspond à une agression des cellules par des radicaux libres, ou ERO (« espèces réactives de l'oxygène »).

Le stress oxydant est un processus normal qui a lieu dans le corps : des radicaux libres sont produits par l’organisme lors de la respiration, par l’absorption d’oxygène. Ils sont à l’origine de perturbations métaboliques, oxydation et vieillissement de l’organisme.

Les radicaux libres, molécules très instables et réactives, se forment suite à des réactions chimiques causées par les agressions internes et externes que subit notre organisme. Les radicaux libres déstabilisent à leur tour d’autres molécules en les rendant « radicales », entraînant une chaîne déstabilisante.

L’organisme produit en permanence des radicaux libres, à partir d'oxygène dans la cellule dans la chaîne respiratoire, notamment au niveau de la mitochondrie. Les radicaux libres sont des substances réactives et très toxiques (la vitamine C liposomale est également un puissant détoxifiant). C’est un déséquilibre entre les radicaux libres pro-oxydants et les antioxydants qui cause le stress oxydatif.

Le stress oxydatif est largement impliqué dans les maladies cardiovasculaires, comme le documentent de nombreuses recherches scientifiques.

Les différents facteurs de risques cardiovasculaires (hypertension artérielle, tabagisme, obésité, excès de cholestérol notamment) provoquent la production de radicaux libres par les cellules de la paroi vasculaire et par les globules blancs. Hypertension artérielle, l'accident vasculaire cérébral, l'insuffisance cardiaque, et même le diabète sont ainsi favorisés.

Le stress oxydatif, un accélérateur du vieillissement

Cette oxydation des constituants de notre organisme par les radicaux libres dénature nos lipides, nos protéines, nos sucres et même notre ADN, et par là-même nos cellules et nos membranes cellulaires. Nos cellules et leurs constituants "rouillent" exactement comme le ferait un bout de métal laissé à l’air libre. Cette agression de nos cellules est une des causes principales de notre vieillissement. Nous vieillissons donc parce que nous nous oxydons ! L’oxygène que nous inhalons dès notre premier souffle, pourtant indispensable à notre vie, est paradoxalement responsable de cette rouille. Cette oxydation est irrémédiable, mais certains facteurs peuvent participer à son accélération. L’accumulation de radicaux libres dans la cellule peut s’accompagner d’une neutralisation par des molécules antioxydantes telles les vitamines E et C, ou des enzymes, comme la superoxyde dismutase. Une production élevée d’ERO peut être liée à une inflammation, à une alimentation trop riche en graisses, au tabagisme, à la consommation d'alcool. L'accumulation des agressions par les ERO semble favoriser le vieillissement.

Une alimentation riche en vitamine C, contre le stress oxydant

Afin d’éviter la production de radicaux libre, il est important de soigner son régime alimentaire, en y intégrant des aliments naturellement riches en vitamine C mais aussi en minéraux, en omega 3, en calcium, en potassium ou en magnésium. On citera notamment tous les fruits et légumes tels les fruits rouges et notamment la myrtille, la fraise et la framboise, la canneberge (ou cranberry), mais aussi la papaye, la mangue, le melon ou les pruneaux, les raisins, les agrumes ou la mure blanche. L’acerola et les baies de goji en font bien entendu partie. Certains légumes sont particulièrement recommandés, comme le poivron rouge, le chou, la carotte, l’artichaut ou la tomate.

Un complément alimentaire pour lutter contre le stress oxydant

Impliquée dans de nombreuses fonctions de l'organisme, la vitamine C est le complément alimentaire le plus connu. On l’associe couramment à la protection contre le rhume, mais voici quelques-unes de ses autres propriétés. La vitamine C possède des propriétés antioxydantes, qui aident l'organisme à lutter contre l'accumulation de métaux lourds comme le mercure ou le plomb. L'activité antioxydante de l'acide ascorbique permet par ailleurs de neutraliser les radicaux libres, protégeant les cellules du vieillissement et permettant ainsi de renforcer les défenses immunitaires de l'organisme. La formation des muscles et des vaisseaux sanguins est tributaire de l'acide ascorbique, lui-même indispensable à la formation du collagène contenu dans les fibres élastiques des parois des vaisseaux sanguins, le squelette, les tendons, les ligaments, le derme, les gencives, etc. Enfin, la vitamine C intervient dans l'absorption et le stockage du fer issu de l'alimentation.

On trouve la vitamine C dans notre alimentation en assez grande quantité, si l’on consomme

La vitamine C liposomée, un antioxydant naturel protecteur

La forme traditionnelle de vitamine C, en comprimé ou pilule, est sujette à un ensemble de facteurs qui l’oxydent, la neutralisent, diminuent son effet, et même la libèrent avant qu’elle n’arrive aux cellules qui en ont besoin.

Sous sa forme liposomée, la vitamine C atteint directement le cœur de la cellule. Elle navigue rapidement à travers le système digestif, est absorbée promptement dans le petit intestin, puis transportée intacte à travers le réseau sanguin jusqu’aux cellules qui en ont besoin. La vitamine C est libérée, non dégradée, dans le corps, tandis que le matériel liposomal est métabolisé par les cellules qui nécessitent réparation. Il s’agit là d’un antioxydant naturel dont les propriétés protectrices atteignent leur plus haut niveau grâce à cette nouvelle formule liposomée.

Bon à savoir sur la vitamine C liposomale